Chargement des activités

« Toutes les activités

Atelier pratique de transition intérieure

jeudi 21 mars à 18 h 30 min - 20 h 30 min

Jeudi 21 mars à 18h30

Il n’y aura pas de transition vers des sociétés respectueuses du vivant sans une transformation profonde de notre système de valeurs, vision de la nature, mode d’être et de vie.

Pour découvrir les racines profondes de la crise écologique, nous vous invitons à expérimenter des méthodes de reconnexion avec la Terre: l’écopsychologie et le Travail qui relie.

Qu’est-ce que l’écopsychologie ? Essai de définition

« Il n’existe pas de définition unanimement acceptée ou faisant autorité de l’écopsychologie. Le terme est composé des mots grecs « oikos » (maison), « psukhê » (âme, psyché) et « logos » (discours, étude). En tant que champ transdisciplinaire généré par la crise écologique, l’écopsychologie explore les interrelations profondes entre la nature (notre maison commune) et la psyché humaine, dans leurs dimensions conscientes et inconscientes. Elle trace différentes pistes théoriques et pratiques dans un double dessein. D’une part, prendre en compte les composantes psychologiques et émotionnelles des problèmes environnementaux et de nos relations (souvent déséquilibrées) avec la nature. D’autre part, replacer les souffrances et les pathologies humaines dans leur contexte écosystémique, intégrer le monde naturel et les apports de l’écologie dans les approches de la psyché humaine et les démarches thérapeutiques. L’objectif n’est pas le traitement de psychopathologies ou la résolution des problèmes environnementaux, mais la refondation de notre rapport à la nature — à l’extérieur et à l’intérieur de nous — comme fondement d’une société reliée. » – Michel Maxime Egger, extrait de Ecopsychologie. Retrouver notre lien avec la Terre, à paraître mi-février 2017 aux Editions Jouvence.

Lire l’article « L’écopsychologie veut renouer le lien entre les humains et la nature » de Reporterre.

Qu’est-ce que le Travail qui relie?

Comment aller à la rencontre de notre découragement et de notre impuissance face à l’ampleur de la crise écologique et sociale, pour les transformer en engagement créatif? Le Travail qui relie est une démarche de travail en groupe, pensée par l’écopsychologue Joanna Macy, permettant d’aborder ces questions en alliant les dimensions corporelle et émotionnelle à notre compréhension rationnelle du monde et à notre engagement dans l’action.

La pratique de Travail qui relie comprend des exercices pratiques et expérientiels qui nous invitent à explorer notre lien avec le vivant, à exprimer nos émotions face à un système destructeur de vie et à faire émerger notre «éco-conscience», cette conscience qui englobe l’ensemble des êtres vivants.

Intervenant·e·s

Les membres du Réseau Romand d’Ecopsychologie

Participation consciente

La participation consciente, c’est la somme en francs que vous donnez en conscience pour ce que vous avez vécu en fonction de vos moyens et du soutien que vous souhaitez apporter. Elle est obligatoire, mais aucun prix ne sera exigé ou proposé.

La participation consciente est aussi une pratique de solidarité où chaque personne peut bénéficier du même produit ou du même service en impliquant une notion de responsabilisation et d’entraide dans l’échange.

Détails pratiques

L’entrée est libre et aucune inscription n’est nécessaire.

Détails

Date :
jeudi 21 mars
Heure:
18 h 30 min - 20 h 30 min
Catégories:
, , ,

Organisateur

Pôle Sud – Nature & Santé
Téléphone :
021 311 50 46
Courriel :

Lieu

Pôle Sud
av. Jean-Jacques Mercier 3, Lausanne, Vaud 1003 Switzerland
+ Google Map
Téléphone :
021 311 50 46
Site Web :
www.polesud.ch